Equipe-PsyCoTec

Contrôle cognitif dans les activités dynamiques

Articulation des niveaux de contrôle

L’objectif est d’éclaircir la nature des relations existant entre les différents niveaux de contrôle mis en jeu dans les situations dynamiques complexes. Quelles sont les conditions pour lesquelles sensorimotricité et cognition fonctionnent en parallèle ? Quelles sont les conditions d’émergences dans le champ de la conscience d’événements habituellement traités au niveau sensori-moteur ? Quels sont les mécanismes de modulation et d’inhibition des coordinations sensorimotrices par les processus de plus haut niveau ? La dynamique de la répartition entre les différents types de contrôle est étudiée en fonction de l’apprentissage, des modifications de ce que la personne considère comme une performance acceptable ou encore du sentiment de maîtrise de la situation.
Cycle PAC

Gestion des risques

Rique
Le but est d'ici de modéliser comment l'humain, en situation d'incertitude (informations partielles, aléas) gère les risques liés à son activité. La gestion des risque peut se faire explicitement (prise de décision) ou sur un mode plus implicite (régulation de l’activité). En particulier, nous pouvons étudier comment l'opérateur établit et modifie sa propre hiérarchie de priorités entre différents critères de performances. Les conséquences de l’introduction d’une assistance à l’opérateur dans les systèmes homme-machine sur la gestion des risques peuvent également être explorée.

Processus d’adaptation et résilience

Par définition, en situations dynamiques, l'opérateur n'a pas un contrôle total sur les processus en cours. De ce fait, les situations dynamiques amènent tôt ou tard l'opérateur à modifier sa façon d'interagir avec l'environnement, pour atteindre les objectifs imposés par le milieu, ses objectifs personnels ou encore pour des raisons liées à la sécurité. Les processus d'installation et de réactualisation des interactions avec l'environnement forment ce que nous appelons ici adaptation. Dans cet axe de recherche, sont explorés les liens entre ces processus et le contrôle cognitif. Il s'agit de dégager à quelles conditions ces processus sont généralement couronnés de succès (pour la fiabilité du système homme-machine), c'est-à-dire à quelles conditions le système homme-machine est résilient.

Développement cognitif

Un des processus possibles de l'adaptation, comme une de ses conséquences, est le développement cognitif. Il s'agit d'une ou de plusieurs modifications stables dans le temps du système cognitif, consécutives aux activités produites par l'opérateur en situations dynamiques : changements durables dans les hiérarchies de priorités, modifications des compétences (gains ou déclins) ou encore remaniement des modes de contrôle cognitif régulièrement utilisés. Trois familles de scénarios développementaux sont possibles. (1) Soit le développement est assorti d'un accroissement de la performance du système homme-machine ; (2) soit la performance est maintenue constante ; (3) soit la performance diminue au cours du temps. Ce dernier scénario apparaît notamment lorsque le développement amène l'opérateur à modifier son usage de la machine (adaptation comportementale) d'une façon qui en réduit son efficacité. Le but des recherches est de comprendre les facteurs qui déterminent chacun des trois familles de scénarios.
Adaptation SC
Logo-cnrsLogo-AtlanSticLogo-UniversiteNantesLogo-MinesNantesLogo-CentraleNanteslunamCOMUE